lundi 17 avril 2017

FOCUS SUR NOS URGENCES ADOPTIONS

ENJY


Enjy, 8 ans, était le chat d'une marginale qui aujourd'hui est décédée.
Enjy s'est retrouvé seul alors qu'il était tout pour elle, l'ami, le soutien, le compagnon.
Après avoir perdu son amie, on découvre maintenant qu'il est FIV+.
Ce virus fait peur par méconnaissance,mais Enjy n'est pas malade, il est seulement "porteur".
Ce virus peut se transformer ou non en sida du chat.
Enjy peut avoir la même espérance de vie que les autres chats.
Une fois le FIV déclaré il sera seulement plus sensible aux infections.

Voyez par vous même sa fiche de présentation : Enjy

 
EBONY


Ebony, bientôt 17 ans, est un chat abandonné.
Il est délaissé par sa propriétaire qui vit à quelques 100aine de mètres.
Avant cet indigne abandon, il a vécu en famille 10 ans, il avait était adopté chaton à la SPA.
Pauvre pépère, il vit depuis bientôt 7 ans dehors.
Ebony va bien, il est très attaché à ses nourrisseuses et inversement.
Mais Ebony s'ennuie, il est seul depuis le départ de ses copains (adoptés, décédés ou qui ont retrouvé leur famille).
Il a maintenant besoin d'une famille calme et attentionnée pour finir ses vieux jours.

Voyez par vous même sa fiche de présentation : Ebony

dimanche 2 avril 2017

Les chats libres ont aussi besoin de notre regard aimant

Témoignage de Virginie :


"Je ne sais pas si je suis seule à avoir ce mode de fonctionnement avec mes chats libres, mais je les observe, les suis pour connaitre leurs habitudes, je les nourris, trop parfois ...

J'aime leur faire plaisir avec des friandises, de la viande fraiche ou du poisson selon leurs préférences, oubliant parfois que je dois respecter leur vie de chat libre ! 

Je dois veiller à leur bien-être, tout en les laissant libres de chasser, car si je ne suis plus là, ils doivent se débrouiller seuls.

Je m'inquiète pour eux, souvent trop quand je ne les vois pas 1 semaine d'affilée, mais parfois c'est justifié ! 
 

C'est dans ce contexte, qu'avec mes petits travers, Illico a échappé à une mort certaine !


Illico a été vu pour la dernière fois le 22 février dernier, je me dis qu'avec les beaux jours il est certainement parti en vadrouille, car il a la chance de vivre dans une zone boisée immense !
Mais Illico ne s'est jamais absenté plus d'une semaine, voir 10 jours.

Au bout de 3 semaines toujours pas de trace de lui et Ibiza a disparu à son tour.

Je les appelle, je les cherche parfois loin, surtout le soir car je travaille et que je n'ai pas le choix ! Ibiza est retrouvée 5 jours plus tard à 1/4 d'heure de marche à pied. Pour moi c'est 45 minutes de marche, car c'est dans les bois, c'est pentu et que je zigzague ! Visiblement je suis plus inquiète qu'elle 😁!

Mais toujours pas de Illico ...

Je fais des cauchemars, ça m'angoisse de me dire que Illico est en difficulté quelque part, blessé peut être et que je ne l'entends pas m'appeler ...
Et oui je suis comme ça, j'ai un cœur chamallow avec mes bébés.

4 semaines, je commence à renoncer ... je pense à Hawaï disparu en 2014 en même temps que Safran, qui lui est revenu dans un état catastrophique au bout de 3 semaines.


Bref, vendredi midi au bout de 5 semaines, un employé des espaces verts, qui me connait bien, m'interpelle pendant que je nourrie mon 2ième groupe de chats et me dit : "J'ai vu un chat noir, derrière une petite fenêtre grillagée hier, je l'ai signalé à un responsable, il vous a prévenu ?"

Et bien non je ne suis pas au courant, je vais alors voir cette fameuse fenêtre. J'appelle en secouant mon paquet de croquettes (c'est mon signal de ralliement !), mais rien
Je pars donc m'occuper de mon 3ième groupe de minous, qui eux m'ont bien entendu.


Je reviens ensuite appeler près de la petite fenêtre, toujours sans effet, je continue mon tour chats pour voir mon 4ième groupe et je reviens !

Là j'entends un timide miaulement, j'insiste pour qu'il s'approche si il peut, car je ne perçois que du noir, il fait très sombre dans ce petit soupirail. Ça y est il est là en dessous est m’appelle, je lui réponds et lui lance de la terrine au travers le grillage, mais bizarrement le bruit de la nourriture me fait dire que le sol est à plusieurs mètres ! Je lui jette des gamelles d'eau espérant faire une flaque pour qu'il boive, car je ne le vois pas et je ne sais dans quel état il est.


J'appelle le fameux responsable pour avoir de l'aide, sans effet puisqu'il est parti en vacances hier soir pour une semaine !!! Pareil pour son collègue.
Bref au bout de plusieurs essais, je vais voir les gardiens du site, qui me connaissent bien et je vais voir avec eux si ils savent à qui je peux m'adresser !

C'est le gardien lui-même qui me propose son aide sachant que normalement ses clés ouvrent tout. Je tente donc avec lui de localiser le chat.

Je rentre dans les sous-sols du bâtiment avec lui et rapidement je vois la petite fameuse petite fenêtre grillagée à plus de 4-5 mètres du sol ! Mais comment a-t-il pu monter là-haut ?!?


La nourriture au sol a disparu, mais pas de chat, je continue alors à chercher dans les couloirs, placards etc. 

Finalement le voilà, près d'une sortie qui pourrait lui redonner sa liberté. 

Paniqué par le bruit, il vient vers moi qui bloque la 2ième issue : une porte qui ferme mal. Je tente ainsi de l’empêcher de repartir dans les couloirs. Mais effrayé, il fait un bond sur la porte et arrive à s'échapper. 

Je me rends compte qu'il est paniqué, que je ne suis pas équipée pour l’attraper, je décide donc avec le gardien de revenir plus tard. En attendant je lui laisse une gamelle d'eau et encore un peu de terrine.

J'appelle une fois de plus Fabienne à l'aide qui ne manque pas d'être sur place 1h30 plus tard avec tout le matériel nécessaire.

L'affaire est finalement réglée en 10 min avec le concours du gardien qui le repousse d'un côté, Fabienne qui l'attends avec le filet de l'autre côté et moi qui tente de le guider et l'apaiser. 

Il rentre sans difficulté de lui-même dans la cage de transport qu'il pense certainement être une issue 😃.

Une fois dehors, on vérifie que c'est bien lui grâce à son tatouage et son état général, qui est plutôt bon compte tenu des circonstances. Comme il y avait une petite flaque d'eau, due à une fuite dans le sous-sol, il n'est pas déshydraté et il a dû trouver 2-3 souris aussi, car malgré son amaigrissement, il n'est pas dans un état catastrophique. Nous décidons donc de le relâcher près de son site habituel.


2 heures plus tard, je suis repassée voir comment il allait. Il dormait dans les fourrés et est venu pour une petite dose de terrine en rab, il va bien, il est juste épuisé de son aventure. 



Hier samedi, lors de mon tour habituel, j'ai eu la bonne surprise de voir Illico venir au petit trot, la queue dressée bien droite à mon appel, il était visiblement content de me voir, j'ai d'ailleurs pu lui faire une caresse sur l'arrière-train 😊.

Voilà, aujourd'hui je suis heureuse et je remercie ces hommes qui n'ont pas détourné le regard. Sans eux, je ne l'aurai pas entendu ! "

💙💙💙💙💙💙💙

DU MEUBLE À L'ÊTRE SENSIBLE,
IL RESTE ENCORE BEAUCOUP DE CHEMIN À FAIRE ...

💙💙💙💙💙💙💙