mardi 26 mai 2015

Programme de protection des chats errants

Protection des chats errants : la loi évolue humainement, intelligemment et efficacement

Depuis le 1er janvier 2015, les chats « errants » doivent être stérilisés, identifiés et relâchés sur les lieux où ils ont été capturés.

« Les chats non identifiés, sans propriétaire ou sans détenteur, vivant en groupe, dans des lieux publics, sur un territoire d’une commune ne peuvent être conduits en fourrière que, dans la mesure où le programme d’identification et de stérilisation prévu à l’article L211-27 du code rural et de la pêche maritime ne peut être mis en œuvre. » Arrêté du 3 avril 2014, paru au JO du 17 avril 2014.

Ce qui change ?
- A compter du 1er janvier 2015, les chats « errants » doivent être stérilisés et identifiés puis relâchés sur les lieux où ils ont été capturés.
- Un Maire aura dorénavant à se justifier de son recours à la fourrière et de son refus de mettre en œuvre un programme de stérilisation.
- Il ne sera plus en droit de refuser la main tendue des Bénévoles et Associations qui proposent actions de terrain et financements. Il ne pourra plus refuser d'y participer.

Les atouts des programmes de stérilisation ?

Les chats « errants » :
- Provoquent des nuisances sonores (bagarres, miaulements) et olfactives marquages urinaires malodorants, bagarres nocturnes, bruits et miaulements intempestifs, destructions de poubelles,
- Représentent un risque sanitaire pour les autres animaux domestiques. Compte tenu de leurs conditions d’animaux errants, ils ne bénéficient la plupart du temps d’aucun suivi sanitaire. La stérilisation permettant aux chats de vivre plus longtemps et en bonne santé en endiguant les transmissions de maladies.
- Prolifèrent de façon exponentielle (un couple de chats peut donner théoriquement en 5 ans, 15 552 descendants). Les autres méthodes de régulation (campagne d’euthanasie généralisée, etc) sont à la fois plus archaïques mais surtout beaucoup plus coûteuses et inefficaces.
MAIS
- ils remplissent une fonction sanitaire en chassant et contenant les populations de rats, souris,...

Une fois stérilisés :
- Ils ne se bagarrent plus et ne délimitent plus leur territoire par des urines alodorantes, plus de miaulements en pleine nuit, plus de poubelles visitées,
- Ils ne contaminent plus des maladies infectieuses comme le FIV, transmis par rapport sexuel et bagarres,
- La population des chats « errants » est stabilisée, car même stérilisés, ils continuent à protéger leur territoire et empêchant d’autres arrivants de s’installer.
- En petit nombre, ils sont bien acceptés les habitants. Craintifs ils fuient devant le bruit et devant un inconnu ; ils n’agressent jamais l’homme sauf quand celui-ci veut le saisir brutalement. Aucune des maladies propres au chat (FIV, leucose, coryza, typhus…) n’est transmissible à l’Homme. Le chat est l’un des rares animaux à enterrer ses déjections, sauf le mâle en rut.

L'ADAD91 participe aux programmes de stérilisation, identification et relâchage sur les lieux de captures des chats errants.

Les maires de l'Essonne peuvent donc nous contacter pour plus de renseignements sur les communes où nous intervenons et pour envisager des partenariats !

lundi 18 mai 2015

Devinez quoi ???

Nous avons actuellement dans l'association ces petites bestioles :



Ce ne sont pas des petits chats... donc à votre avis ? de quoi d'agit-il ?

La réponse bientôt...

Car nous aurons besoin de leur trouver une famille d'adoption !!!!


-

mardi 12 mai 2015

URGENT - IMPORTANT - HELP !!!!!

La Mairie des Ulis a décidé de fermer le refuge de nos amis de l'association "la PFDUA", au 1er juillet 2015 sans explication. La Mairie refuse de renouveler la convention de prêt du local alors que toutes les démarches et les demandes ont été respectées.

Depuis plus de 12 ans, le refuge de l'Association PFDUA a permis de sauver plus d'un millier de chats en leur offrant un toit, de la nourriture et des soins.
Sans le refuge, ils ne pourront plus continuer leur action !... 
 

Entre associations, nous devons nous serrez les coudes... les minous sur le terrain ont besoin de nous tous !

Une pétition a été lancée pour faire changer la décision de la mairie.

Aidez la PFDUA en la signant et en en parlant autour de vous !

https://www.change.org/p/mairie-des-ulis-non-%C3%A0-la-fermeture-du-refuge-de-l-association-pfdua

Merci d'avance pour toute l'aide que vous pourrez apporter !

 

lundi 11 mai 2015

attention au Muguet !

 

En cette période de muguet, attention à nos compagnons à 4 pattes pour qui il est toxique !

samedi 9 mai 2015

Bon plan du WE

Maxi Zoo vous offre 1 boîte PREMIERE pour chat ou pour chien* !

c'est ici : http://www.maxizoo.fr/promotions/1-boite-premiere-offerte-pour-chien-ou-pour-chat.html

*Offres valables du mercredi 6 au samedi 16 mai 2015 et jusqu’au 17 mai 2015 pour les magasins ouverts le dimanche. Au choix, 1 boîte PREMIERE pour chien 185 g d’une valeur de 1.19€ ou 1 boîte PREMIERE pour chat 85 g d’une valeur de 0.79€. Offre limitée à 1 boîte par foyer sur présentation de votre coupon imprimé. Dans la limite des stocks disponibles. Non échangeable, non remboursable et non cumulable.

lundi 4 mai 2015

Soutien de la fondation 30 Millions d'amis

La Fondation 30 Millions d’Amis soutient près de 200 associations de protection des « chats libres », dont l'ADAD91.
Ces structures, nées du constat que l’euthanasie ou le déplacement des colonies de chats est inefficace contre la pullulation, proposent la seule solution qui a fait ses preuve et reconnue par tous les experts mondiaux pour gérer et maîtriser les populations félines : la stérilisation.
 
La loi n°99-5 du 6 janvier 1999 « relative aux animaux dangereux et errants et à la  protection des animaux », dans son article 8 et codifié sous l’article L.211-27 du Code rural, a enfin reconnu le travail qu’effectuent les associations de protections des chats dits « libres », en légalisant leur action comme substitut à l’euthanasie. 
 
 
Grâce au soutien de la fondation, l'ADAD91 va pouvoir prendre en charge 16 chats libres en 2015 !
 

Pourquoi identifier mon animal ?

En France, chiens et chats ont pour obligation d'être identifiés qu'ils soient ou non cédés à titre onéreux ou gratuitement. Par puce électronique, tatouage… ou les deux à la fois.
Chez les chiens, l'identification est obligatoire dès l'âge de quatre mois (quelque 60% de chiens ne seraient pas identifiés).
Chez les chats, la proposition de «simplification et d'adaptation du droit» votée par l'Assemblée nationale en février 2011 a rendu obligatoire leur identification. Ainsi, tous les chats nés après le 1er janvier 2012 et âgés de plus de 7 mois doivent donc désormais être identifiés (80% d'entre eux ne le sont pas).
 
Chiens et chats peuvent être identifiés :
- par tatouage au dermographe (un acte vétérinaire réalisé sous anesthésie) à la pince - réalisé par un tatoueur agréé, comme c'est le cas de certains éleveurs, une méthode qui est de moins en moins pratiquée
- ou bien encore par puce électronique, appelée aussi transpondeur ; celle-ci est implantée par le vétérinaire, sans anesthésie, sous la peau, au niveau de la jugulaire gauche.
 
Les propriétaires qui souhaitent voyager avec leur chien ou chat ( mais aussi leur furet ) dans la communauté européenne doivent avoir fait identifier leur animal par l'un des modes existant. Mais dans le cadre des échanges intracommunautaires, il existe toutefois des exceptions: certains pays n'acceptent que l'identification électronique par puce. C'est le cas de l'Irlande, de Malte et du Royaume-Uni.
 
L'identification des chiens et chats sera aussi exigée si l'animal est déposé en pension ou bien encore si le maître souhaite le faire participer à des expositions de beauté. Les propriétaires de chiens dit «dangereux» tels que définis par la loi de janvier 1999 doivent pour leur par fournir le justificatif de l'identification de l'animal en cas de contrôle.
 
De même, l'identification sera réclamée si le maître souhaite souscrire une assurance santé animale pour son compagnon, chien ou chat. Cet acte peut être financé en partie par le forfait prévention contenu dans certaines formules d'assurance chien et chat. A noter qu'un chien tatoué pourra «recevoir» une puce, les deux modes n'étant pas incompatibles.
 
Enfin, il existe dans le commerce des chatières ( pour chats et petits chiens ) dont l'ouverture se fait automatiquement par reconnaissance de cet implant… Idéal pour filtrer les entrées d'animaux dans une maison!
 
 
Extrait qui nous intéresse :
« Les chiens et chats, préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux, sont identifiés par un procédé agréé par le ministre chargé de l’agriculture mis en œuvre par les personnes qu’il habilite à cet effet. Il en est de même, en dehors de toute cession, pour les chiens nés après le 6 janvier 1999 âgés de plus de quatre mois et pour les chats de plus de sept mois nés après le 1er janvier 2012. L’identification est à la charge du cédant.
Dans les départements officiellement déclarés infectés de rage, l’identification est obligatoire pour tous les carnivores domestiques ».
 
Note importante : L’identification est à la charge du cédant ! 
Donc en tant que Famille d'accueil, vous devez identifié les animaux avant de les céder à un adoptant.
 
LE TATOUAGE EN VOIE D'ÊTRE ABANDONNÉ 

    De plus en plus rarement utilisé, le tatouage était supposé abandonné en France le 3 juillet 2011. Mais c'était sans compter sur l'exception gauloise et l'administration qui interprètent de concert et de façon unilatérale les textes européens: ainsi, le tatouage reste valide et peut encore être employé pour immatriculer les animaux ne sortant pas du territoire national... Selon les autorités françaises, il devrait même permettre aux animaux tatoués lisiblement avant le 03/07/2011 exclu de voyager à l'étranger (sauf GB, Irlande, Malte, Suède) et de revenir en France. Reste à en persuader les autorités des pays de destination dont certaines ont déjà obligé des voyageurs à faire poser une puce électronique sur place !     Compte-tenu de ces difficultés, il n'est sans doute pas raisonnable d'effectuer encore aujourd'hui des immatriculations par tatouage, au risque d'engager le propriétaire à des frais lorsqu'une seconde immatriculation devient nécessaire ultérieurement.     Déjà, certains pays ne prennent plus en compte les tatouages comme moyen d'immatriculation pour les chiens et chats importés sur leur territoire (Grande-Bretagne, Irlande, Malte, Suède etc).

dimanche 3 mai 2015

Pourquoi stériliser les chats ?

Quand on voit combien coûte une stérilisation, on peut être tenté de ne pas le faire...
 
Mais à y regarder mieux :
 
 
c'est d'autant plus important quand il s'agit de chats libres !
 
L'ADAD91, par ses actions, contribue aux côtés d'autres associations à la stérilisation des chats, notamment des chats libres... pour éviter d'avoir à en traiter plus de 20 000 dans 4 ans !
 
 
---